Coordonnée par le Comité 21, la Conférence des présidents d’université (CPU), et la Conférence des grandes écoles (CGE), le thème de cette étude : comment s’adaptent les organisations face aux mutations sociales et aux nouvelles compétences ?
Il en ressort que les enjeux de RSE/RSO et de marque employeur sont affichés comme prioritaires par les employeurs. Les travaux ont démontré que les organisations qui les intègrent dans leur stratégie de transformation auront une longueur d’avance et seront bien plus à même de répondre aux attentes des candidats.
La nécessité d’inventer de nouveaux modes de management et d’intégrer de nouvelles compétences est également au cœur des stratégies des employeurs.


Quid des acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche ? Les employeurs interrogés estiment que ces derniers devraient nourrir plus de liens avec le monde professionnel, et intégrer davantage les enjeux de développement durable et les compétences transversales dans les enseignements.

Vous pouvez télécharger la synthèse ou  l'étude complète